Php-Nuke quitte le monde du logiciel libre ?

, par LinuxFR

Francisco Burzi, l’auteur de PHP-Nuke, a annoncé, suite aux nombreuses failles de sécurité découvertes dans son application, qu’il allait en entreprendre une réécriture complète, afin de la rendre plus stable et sécurisée. Si l’intention est bonne, et répond à une demande constante depuis déjà plusieurs mois, la mise en pratique risque de ne pas être appréciée.

F. Burzi a en effet annoncé son intention de ne publier désormais PHP-Nuke qu’en closed source, en utilisant le logiciel Zend Encoder.

Francisco Burzi n’a jamais été un fervent partisan du logiciel libre, ni même de l’open source. On a pu le voir quand il a refusé d’utiliser CVS (après une courte période d’essai), ou avec la création du PHP-Nuke club, qui réservait les versions de développement à une élite payante. Mais cette décision de passer son produit en closed-source risque bien de faire fuir ses utilisateurs, qui - bien que malmenés - pouvaient jusqu’alors encore modifier et personnaliser selon leur volonté le code source de PHP-Nuke. Désormais, cela ne leur sera plus possible.

De plus, l’installation du logiciel Zend Optimizer, qui est lui aussi closed source, sera désormais nécessaire pour faire fonctionner PHP-Nuke Sans cela, le code rendu illisible par Zend Encoder rendra son utilisation impossible.

Pour motiver son choix, M. Burzi évoque un logiciel plus stable et sécurisé, auquel il sera facile de rajouter ses fichiers. Dans les raisons "positives" pour ce choix, selon lui, il y a aussi l’impossibilité de forker. Il est cependant probable que beaucoup d’utilisateurs de PHP-Nuke se tourneront vers Post-Nuke (ou autres forks) dès le passage effectif de PHP-Nuke en closed source.

À noter que le PHP-Nuke Club (payant) restera en place, et qu’une version Corporate (payante) fera également son apparition.

Services

Hébergement - Mails - Listes de diffusions - Pads - Clouds - Outils collaboratifs - Gitlab - ...
Voir tous les services

Tarifs