Migration

Modification de l’adresse du serveur de mail

, par Aurélie

Domainepublic.net dispose désormais de trois serveurs et réalise depuis plusieurs opérations de migration des services pour répartir la charge et améliorer les performances.

À partir du lundi 13 avril 2009, certaines adresses anciennement utilisées comme serveur de courrier entrant pour consulter ses mails à l’aide d’un client de messagerie (Thunderbird, Outlook, Mail, etc.) ne seront plus disponibles.

Les personnes qui consultent leur mail par le web (via le webmail squirrelmail) ne sont pas concernés par cette modification.

Vérifiez dès aujourd’hui vos paramètres pour éviter tout problème.

Dans votre client de messagerie (Thunderbird, Outlook, Mail, etc.), vérifiez les paramètres de votre compte, souvent via un menu Préférences, Options ou Outils.

Vous devez y trouver un nom de serveur pour le courrier entrant (réception des messages) et un autre pour le courrier sortant (envoi des messages). Ce nom de serveur peut également être libellé comme suit : hôte, serveur de réception/d’envoi, serveur de messagerie, serveur de courrier, etc.

Ce qui ne fonctionne plus

Le nom de serveur domainepublic.net seul de même que les déclinaisons sur base du nom de la machine, comme : vacarme.domainepublic.net ne fonctionneront plus à partir de ce vendredi 27 mars.

Si vous utilisiez déjà l’un des noms de serveurs mentionnés ci-dessous, vous ne devriez rencontrer aucun problème.

Quelles sont les adresses correctes ?

Voici les deux manières toujours opérationnelles de renseigner correctement le nom de serveur de mail dans votre client de messagerie :

1. Utiliser le domaine générique domainepublic.net comme serveur de courrier entrant (réception des messages) :
- imap.domainepublic.net pour recevoir le courrier en imap [1]
- pop.domainepublic.net pour recevoir le courrier en pop [1]

Attention, si vous êtes sur le serveur vacarme, cette solution ne fonctionnera qu’à partir de samedi 28 Mars.

2. Utiliser votre nom de domaine comme nom de serveur de courrier entrant :

Votre nom de domaine constitue la deuxième partie de votre adresse e-mail, après le @.
Exemples :
trucmuche@collectifs.net -> collectifs.net
machinchose@bruxxel.org -> bruxxel.org

- imap.votredomaine.ext (ex. imap.collectifs.net) [1]
- pop.votredomaine.ext (ex. pop.bruxxel.org) [1]

Ces mêmes services sont toujours disponibles en mode sécurisé (SSL), option que nous recommandons fortement : dans la configuration de votre compte de messagerie, cochez la case "SSL" pour utiliser une connexion sécurisée.

Et le webmail alors ?

Pour ceux qui consultent leur boîte par le Web (webmail), les adresses suivantes sont toujours valables :
- https://mail.domainepublic.net
- https://mail.votredomaine.ext (ex. https://mail.collectifs.net)

Les anciennes adresses : https://www.domainepublic.net/webmail et https://www.votredomaine.ext/webmail seront redirigées et fonctionneront donc toujours.

Même chose sans le "s" : http://mail.domainepublic.net, http://www.collectifs.net/webmail, etc. (bien que nous déconseillions de consulter ses mails sans SSL).

Autre chose ?

Nous avertissons tout le monde que la migration se déroulera entre le vendredi 27 et le dimanche 29 mars et que cela pourrait occasionner certaines perturbations du service mail entre ces dates. Tout devrait rentrer dans l’ordre le lundi 30 première heure.

Nous continuerons de publier ici toute information utile.

Si un problème quelconque persistait au-delà de ces dates, n’hésitez pas à nous en faire part : Domaine Public (mentionnez l’adresse qui pose problème).

Que se passe-t-il en fait ?

Nous modifions l’architecture de domainepublic.net qui dispose désormais de trois serveurs : altern (la plus vieille machine, qui héberge un très —trop— grand nombre de comptes), vacarme et ginger (la petite nouvelle).

Avant : nous avions un serveur mail sur chacune des deux machines dénommées altern et vacarme. De ce fait, certains ont pris l’habitude de renseigner "domainepublic.net" comme nom de serveur pour les comptes hébergés sur altern et "vacarme.domainepublic.net" pour ceux hébergés sur vacarme.

Lors de l’achat de ginger, plutôt que d’installer une troisième infrastructure identique, donc, un troisième serveur mail, nous avons décidé de répartir les services entre les trois machines.

Après : il n’y aura plus qu’un seul serveur mail sur une seule machine. Les deux autres machines feront appel à elle et il n’y aura donc plus de distinction entre elles sur le plan des adresses.

Seules les adresses renseignées depuis toujours dans la documentation restent valables : [imap|pop|smtp].un-domaine-hébergé-chez-nous.ext.

Services

Hébergement - Mails - Listes de diffusions - Pads - Clouds - Outils collaboratifs - Gitlab - ...
Voir tous les services

Tarifs