Les serveurs de Razorback saisis !

, par denis

Avec plus d’un million d’utilisateurs, le plus gros serveur eDonkey/eMule du monde, Razorback, s’est est allé ce matin dans les mains de la police fédérale belge. Deux de ses administrateurs restent injoignables à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Nous n’avons que très peu d’informations. L’ensemble des serveurs de Razorback ont été saisis ce matin vers 10H par la police fédérale belge. Bien que l’association Razorback soit domiciliée en Suisse, c’est en Belgique que le coeur du système était installé. Razorback n’hébergeait aucun contenu illégal et participait même très activement à la diffusion de contenus légaux tels que ceux de notre chaîne de téléchargement de logiciels ou les musiques libres de Jamendo.

Le serveur utilisé pour eMule et eDonkey était néanmoins un index de millions de fichiers échangés sur les réseaux peer-to-peer, dont une grande part étaient illicites. L’administrateur principal de Razorback avait indiqué par le passé qu’il était prêt à blacklister les fichiers rapportés à lui par les titulaires de droits d’auteur, mais il n’a jamais eu aucune réponse. Finalement l’ensemble du matériel a été saisi ce matin, nous indique une source proche de Razorback, tandis que deux administrateurs du serveur restent injoignables en ce début d’après-midi.

Razorback tentait de concilier légalité et P2P en participant à de nombreux projets légaux, en fournissant des stastiques précieuses pour les cabinets de marketing, et en diffusant des fichiers payants protégés par DRM, pour le compte de fournisseurs de contenus.

Mais surtout, la disparition de Razorback ne changera absolument rien pour les millions d’utilisateurs d’eMule, qui bénéficient déjà depuis de très nombreux mois d’un réseau entièrement décentralisé baptisé « Kad. »

Nous vous informerons dès que nous aurons davantage d’informations.

Mise à jour dans l’après-midi

Razorback : pas de craintes pour les utilisateurs

Alors que beaucoup d’internautes s’inquiètent quant aux données saisies par les autorités belges avec le serveur Razorback, nous avons eu l’assurance qu’aucune donnée nominative n’y était stockée.

Avec un million d’utilisateurs et des dizaines de millions de fichiers échangés, Razorback n’aurait pas pu techniquement tenir un log des connexions avec l’ensemble des adresses IP des utilisateurs. Toutes les données nécessaires au bon fonctionnement de Razorback étaient stockées en mémoire vive, et ont donc été perdues lors de la saisie. C’est ce que nous assure une source proche de Razorback.

Par ailleurs l’un des administrateurs du serveur eDonkey francophone a pu être contacté dans la journée. Un seuls des deux est semble-t-il gardé à vue.

Résultat direct de cette saisie, l’aide précieuse qu’apportait Razorback à la diffusion légale de fichiers sur Jamendo, sur Ratiatum, mais aussi l’aide apportée au projet de recherche du génome humaine Folding@home, sont aujourd’hui terminées.

En ce qui concerne les téléchargements de freewares et sharewares sur Ratiatum, nous serons extrêmement reconnaissants auprès de nos lecteurs qui accepteront d’assurer la relève en partageant leur bande passante avec nous. Il suffit de disposer d’un client eDonkey ou eMule et de vous rendre sur cette page pour télécharger et mettre en partage automatiquement toutes les mises à jours de la semaine en cours.

Nous espérons vivement le retour de Razorback, car il était de tous les serveurs celui qui prônait le plus l’utilisation du P2P à des fins légales, et nous aidait concrètement dans cette voie.

Source : http://www.ratiatum.com

Services

Hébergement - Mails - Listes de diffusions - Pads - Clouds - Outils collaboratifs - Gitlab - ...
Voir tous les services

Tarifs