Free Unix ! 20 ans déjà !

, par Richard M. Stallman

Libérez Unix !

Pour commencer cette fête de Thanksgiving, je vais écrire un logiciel système complet compatible avec Unix que j’appelerai GNU (pour Gnu N’est pas Unix), et le faire circuler librement auprès de tous ceux qui pourront l’utiliser. J’ai grand besoin de contributions en temps, en argent, en programmes et en matériel.

Pour commencer, GNU sera un noyau plus tous les utilitaires nécessaires pour écrire et faire fonctionner des programmes C : éditeur, interprète, C compileur, éditeur de liens, assembleur, et plusieurs autres choses. Par la suite, nous ajouterons un formateur de textes, un YACC, un jeu Empire, un tableur, et une centaine d’autres choses. Nous espérons fournir, éventuellement, tout ce qui peut être utile et qui est normalement inclus dans un système Unix, et toutes autres choses utiles, y compris une documentation en ligne et imprimée.

GNU pourra exécuter des programmes Unix mais ne sera pas identique à Unix. Nous ferons toutes les améliorations que nous jugerons appropriées, en nous fondant sur nos expériences avec d’autres systèmes d’exploitation. Nous prévoyons, en particulier, d’avoir des fichiers avec des noms plus longs, des numéros de version de fichier, un système de fichiers à tolérance de panne, éventuellement un système de complétion des noms de fichiers, un dispositif d’affichage indépendant du terminal, et peut-être, aussi, un système de fenêtrage fondé sur Lisp, au travers duquel plusieurs programmes Lisp et autres programmes Unix pourront partager un écran.

Le C et le Lisp seront tous les deux disponibles comme système de langage de programmation. Nous aurons un logiciel de liaison fondé sur le protocole Chaosnet du MIT, qui est bien supérieur a UUCP. Nous pourrions aussi avoir quelque chose de compatible avec UUCP.

Qui suis-je ?

Je suis Richard Stallman, l’inventeur de l’éditeur Emacs original et qui a fait l’objet de nombreuses imitations, travaillant actuellement au Laboratoire d’Intelligence Articifielle du Massachussets Institute of Technology.

J’ai essentiellement travaillé sur des compileurs, des éditeurs, des débogueurs, des interprètes de commandes, sur le système Incompatible Timesharing et sur le système d’exploitation Lisp Machine.

De plus, j’ai implémenté un système à tolérance de panne et deux systèmes de fenêtres pour des manchines Lisp.

Pourquoi je dois écrire GNU.

J’estime que la règle d’or est que, si j’aime un programme, je dois le partager avec d’autres qui aiment ce programme. Je ne peux pas, en mon âme et conscience, signer un accord de non-divulgation ou une licence de logiciels. Ainsi, pour pouvoir continuer à utiliser les ordinateurs en accord avec mes principes, j’ai décidé de rassembler un ensemble suffisant de logiciels libres, pour pouvoir me débrouiller sans logiciels non libres.

Comment vous pouvez contribuer

Je demande aux fabricants d’ordinateurs de faire don de machines et d’argent.

Je demande aux individus de faire don de programmes et de travail.

Un fabriquant d’ordinateur a déjà offert de fournir une machine. Mais nous pouvons en utiliser bien plus. Une des conséquences à laquelle vous pouvez vous attendre si vous donnez des machines, c’est que GNU tournera dessus très rapidement. Les machines doivent être complètes, prêtes à l’utilisation, sans besoin de système particulier de climatisation ou d’alimentation.

Des programeurs individuels peut contribuer en écrivant un remplacement compatible pour l’un des utilitaires d’Unix et me le donner.

Pour la plupart des projets, un tel travail distribué à temps partiel, serait très difficile à coordonner ; les diverses parties codées indépendamment ne fonctionneraient pas ensemble.

Mais ce problème n’existe pas dans le cas du projet de remplacement d’Unix. La plupart des spécifications des interfaces sont déterminées par la compatibilité avec Unix. Si chaque contribution fonctionne avec le reste d’Unix, elle fonctionnera probablement avec le reste de GNU.

Si je reçois des dons financiers, je pourrais embaucher quelques personnes à temps plein ou à mi-temps. Le salaire ne sera peut-être pas très élevé par rapport au marché, mais je cherche des personnes pour lesquelles le fait de savoir qu’ils viennent en aide à l’humanité est aussi important que l’argent. Je considère que c’est une façon de permettre à quelques personnes dévouées de consacrer toutes leurs ressources au projet GNU, en leur évitant d’avoir à gagner leur vie autrement.

Pour plus d’informations, contactez-moi.

Arpanet mail : RMS@MIT-MC.ARPA

Usenet : ...!mit-eddie !RMS@OZ

..!mit-vax !RMS@OZ

US Snail : Richard Stallman 166 Prospect St Cambridge, MA 02139

Services

Hébergement - Mails - Listes de diffusions - Pads - Clouds - Outils collaboratifs - Gitlab - ...
Voir tous les services

Tarifs