Statistiques de fréquentation de votre site avec Piwik Site officiel de Piwik

, par quenenni

Voilà un outil tout à fait remarquable et intuitif pour analyser qui vient visiter votre site. Vous pourrez facilement voir d’où viennent les visiteurs, à quelle heure, quelles pages ils ont demandé, quels mots de recherche ils ont mis dans le moteur de recherche pour vous trouver.. et plein d’autres choses. Vous pourrez aussi recevoir dans votre boîte mail un rapport quotidien, hebdomadaire ou mensuel au format Pdf ou html..

une petite merveille je vous dit.. l’essayer, c’est l’adopter

il est là pour offrir une alternative libre à google analytics.

voici comment l’installer sur votre compte DomainePublic

Configurations préalable de votre compte dans AlternC

Pour cela, se connecter à l’interface d’AlternC.

Etape 1 : Placer Piwik sur le serveur

Tout d’abord, télécharger la dernière version de Piwik à l’adresse http://fr.piwik.org/

On obtient un fichier ’latest.zip’.

Ensuite, pour le charger sur le serveur, il y a 2 méthodes :

  1. Via le Menu "Gestionnaire de fichiers"

    Cliquer sur le bouton "Choisissez un fichier", sélectionner le fichier ’latest.zip’, puis valider en cliquant sur le bouton ’Envoyer’

  2. Via l’accès Ftp

    Se connecter avec son client Ftp sur son compte chez Domainepublic et envoyer le fichier ’latest.zip’ à la racine de votre compte.

Quelque soit la manière adoptée, on se retrouve maintenant avec le fichier ’latest.zip’ à la racine, que l’on peut voir via le "Gestionnaire des fichiers".

Tout à droite de la ligne du fichier ’latest.zip’, on peut voir un lien ’Extract’ sur lequel on clique.
Cela va décompresser le fichier et donner un dossier ’piwik’

Etape 2 : Créer le sous-domaine pour vos stats

Dans le menu "Domaines", aller à la sous-rubrique de votre domaine

(Si votre site web se trouve à l’adresse monsite.org, on voit la sous-rubrique "monsite.org")

Dans la page de droite, on va créer un sous-domaine (par ex, stats.monsite.org) qui va pointer vers notre dossier où se trouve piwik.

Dans le champ "Création d’un sous-domaine ", on met "stats" ou "piwik" ou .. (je choisis "stats" pour la suite du tuto).

Dans le champ "Géré en local" (option qui est cochée), à droite, on click sur le bouton avec les 3 points "...", cela ouvre un popup avec la liste des dossiers dans votre compte.

On sélectionne le dossier précédemment créé ("piwik") et on valide.
Dans le champ juste à gauche du bouton devrait apparaître le chemin sélectionné ("/piwik").

On valide le tout en cliquant sur le bouton "Ajouter un sous-domaine".

Il faudra attendre quelques minutes pour que ce sous-domaine devienne actif (5 à 10 min)

Pour tester, il suffit d’ouvrir une nouvelle page dans votre navigateur et aller à l’adresse "stats.monsite.org".
Dès que vous obtenez la page de l’installateur de Piwik, c’est qu’il est devenu actif.

Etape 3 : La base de données et l’utilisateur

A nouveau, 2 possibilités s’offrent à vous.

  1. Soit vous utilisez la base de données déjà existante (ainsi que l’utilisateur pour y accéder).
    Dans ce cas, il vous faut noter/récupérer :
    1. Nom de la base de données (via le menu "Bases de données")
    2. Nom de l’utilisateur (via le menu "Utilisateurs MySQL")
    3. Le mot de passe que vous aviez mis pour cet utilisateur
  2. Soit on crée une Base de données et un Utilisateur pour utiliser avec Piwik
    1. Créer la base de données (via le menu "Bases de données")
    2. Créer l’utilisateur (via le menu "Utilisateurs MySQL")
      Ne pas oublier de lui donner les droits sur la table créée à l’étape précédente
    3. Noter le Nom de la BD, le nom de l’utilisateur et le mot de passe choisis

Toute la configuration préliminaire est faite sur le serveur, passons à l’installation de Piwik proprement dite.

Configurer Piwik

Etape 1 : Configuration

Aller à la page "stats.monsite.org", et si tout s’est bien passé, vous arriverez sur un page identique à celle-ci : http://piwik.org/docs/installation/...

Il faut maintenant suivre les différentes étapes de l’installateur pour faire la configuration de Piwik.

  1. A l’étape 3, il va tester la connexion à la base de données.
    Dans les champs, mettre :
    1. Serveur de base de donnée -> mysql.domainepublic.net
    2. nom d’utilisateur -> celui que vous avez noté à l’étape "La base de données et l’utilisateur"
    3. Mot de passe -> celui que vous avez noté à l’étape "La base de données et l’utilisateur"
    4. Nom de la base de données -> celle que vous avez noté à l’étape "La base de données et l’utilisateur"
    5. Préfixe des tables -> on peut laisser "piwik_"
    6. Adaptateur -> on peut laisser "PDO_MYSQL"
  2. A l’étape 6, on demande de choisir le nom d’utilisateur (et mot de passe) de l’administrateur de l’application, celui qui pourra s’y connecter avec tous les droits.
  3. A l’étape 7, on crée dans Piwik son premier site pour lequel on veut les stats.
    On peut, plus tard, en ajouter autant qu’on veut.
    Dans le champ "Adresse du site", mettre "monsite.org"
  4. A l’étape 8, on renseigne le bout de code qu’il faudra placer sur votre site pour qu’il prévienne piwik à chaque fois qu’un visiteur demande à voir une page.
    Conserver ce bout de code dans un fichier texte à côté, on en aura besoin plus tard (on peut le retrouver quand on veut en se connectant à l’interface de Piwik).

On valide cette étape 8.. et voilà.. Piwik est configuré.

Etape 2 : Plugin GeoIp

On peut dès à présent se connecter à l’interface de gestion de Piwik, mais je conseille au préalable d’installer ce plugin.

En effet, au niveau de la reconnaissance du pays du visiteur, ce n’est pas parfait.
Par exemple, si le navigateur d’un visiteur belge francophone est configuré avec la langue "FR_fr" au lieu de "FR_be", Piwik le considérera comme français et non belge.

Il existe un plugin qui permet à Piwik de se fier à l’adresse IP avec lequel se connecte le visiteur pour déterminer son pays plutôt que d’utiliser la configuration du navigateur.

Toutes les informations concernant ce plugin peuvent se trouver ici : http://dev.piwik.org/trac/ticket/45 (en anglais)

  1. Installer le plugin

    On l’obtient à cette adresse : http://dev.piwik.org/trac/attachmen...

    Pour le placer sur le serveur, se référer au point de menu "Etape 1 : Placer Piwik sur le serveur".
    La différence est qu’il faut rentrer dans le dossier ’piwik’, puis dans le dossier ’plugins’ avant de charger le fichier.

    Une fois décompressé sur le serveur, vous devriez avoir un dossier ’GeoIp’ qui est apparu dans le dossier ’plugins’.

    On va maintenant télécharger le fichier avec toutes les références entre les adresses Ip et les pays.
    On le trouve ici : http://geolite.maxmind.com/download...

    A nouveau, pour le placer sur le serveur, se référer au point de menu "Etape 1 : Placer Piwik sur le serveur".
    Cette fois-ci, il faut rentrer dans le dossier ’piwik’, puis dans le dossier ’plugins’ (si ce n’est déjà fait), puis dans le dossier ’GeoIp’, puis ’libs’ avant de charger le fichier.

    Une fois décompressé sur le serveur, vous devriez avoir un fichier ’GeoLiteCity.dat’ qui est apparu dans le dossier ’libs’.

  2. Activer le plugin

    Une fois installé sur le serveur, il ne reste plus qu’à aller l’activer dans son interface de Piwik.

    Aller à l’adresse "stats.monsite.org", mettre le nom d’utilisateur et le mot de passe et nous voilà dans l’interface de gestion de Piwik.

    Cliquer sur ’Paramètres" en haut à droite. Ensuite, sur "Plugins" dans les onglets qui sont apparus.
    Trouver dans la liste des plugins "GeoIP" et cliquer sur "Activer" à droite..

Configurer le site web

Dernière étape..

Le site est configuré dans Piwik, ç’est à dire qu’il est prêt à recevoir les infos à chaque fois qu’un visiteur vient sur le site.
Il reste a aller configurer le site pour qu’il contacte Piwik à chaque fois qu’une page est visitée.

Ce coups-ci, il n’y a pas de rêgles générales.

Le but est de faire en sorte que chaque page du site ait inclus le bout de code (qu’on avait reçu à l’étape 8 de l’installation (et qu’on avait coller dans un fichier texte sur le côté)

Si le site possède un fichier de type bas_de_page (footer en anglais), c’est en général là qu’il faut aller le placer, juste avant la balise "< /body >"

Normalement, les différents CMS existants ont un tel fichier, il suffit juste de le trouver et de l’éditer (via le gestionnaire de fichiers qu’on trouve dans l’interface d’AlternC).

Pour vérifier que le bout de code pour Piwik est bien là, on navigue sur le site et pour quelques pages, on demande à voir le code source (via le menu ou en général, via la combinaison de touche CTRL + u)..
Tout en bas du code source, on doit retrouver le code pour Piwik.

Après avoir naviguer sur quelques pages, retourner dans l’interface de Piwik et admirer le résultat..

Il est temps de faire le tour de ce que Piwik propose, de chaque menu et sous-menu pour se rendre compte de toutes les options..

La documentation (en français) de Piwik se trouve ici : http://fr.piwik.org/documentation/
Elle existe aussi en anglais, allemand et italien.

Et si soucis il y a lors de l’installation de Piwik, vous pouvez contacter la liste technique de DomainePublic.

Mettre à jour Piwik

La mise à jour régulière de votre outil est très importante.

Bien sûr, cela vous donnera accès à de nouvelles fonctionnalités, mais surtout, cela corrigera des failles de sécurité découvertes dans votre version.

Autant vous rassurer tout de suite, la mise à jour de Piwik est d’une facilité déconcertante.
Dès que Piwik détecte une nouvelle version, il vous le signale la prochaine fois que vous vous connecterez à son interface, et vous n’aurez plus qu’à suivre les étapes pour y arriver.

Voilà à quoi ressemble la mise à jour : http://fr.piwik.org/documentation/m...

Bonus

Exemples d’applications :

  1. Pour le Wiki ’Dokuwiki’, il faut aller éditer le fichier "main.php" qui se trouve dans chaque thème qu’on a installé.
    Les thèmes se trouvent dans le dossier ’lib/tpl/’. Le dossier "default" est le thème par défaut.
    On place le bout de code pour Piwik, tout en bas, juste avant "< /body >"

Services

Hébergement - Mails - Listes de diffusions - Pads - Clouds - Outils collaboratifs - Gitlab - ...
Voir tous les services

Tarifs